LE JARDIN DE JEAN louis


Notre production s'inscrit dans une agriculture durable


Préserver  l'environnement et la terre que je cultive est ma priorité.


Pour produire des fruits et légumes sains je m'interdis toute chimie dans le sol.

La nature est mon alliée et je travaille avec elle pour protéger ma production.

Nourrir le sol et les plantes par la transformation de la matière organique par les vers de terre.


Le composte de cheval très pailleux sert de nourriture aux  vers de terre qui jouent un rôle important, au côté des micro-organismes , dans le recyclage de la matière organique et l'enrichissement des sols. Il fragmentent et enfouissent les résidus organiques et participent fortement à leur décomposition en les ingèrant. Ainsi les vers de terre transforment la matière organique en éléments nutritifs directement assimilables par les végétaux.

L'action des vers de terre dans le sol.


Les vers de terre travaillent aussi le sol. Ils rendent la terre meuble aéré en creusant de nombreuses galerie plus ou moins profondes.

Cette action  améliore l' infiltration et  la circulation de l'eau et de l'aire dans le sol  . Ce qui permet aux végétaux d'avoir un meilleur accès  à l'eau.

D'autre part, cette action permet aussi  aux racines de s'étendre plus facilement  et d'accroitre leur surface  déchange alimentaire entre le sol et les végétaux .

La protection des plantes se fait naturellemnt


 Grace à un équilibre entre les ravageurs et les auxiliaires (ex : les coccinelles - larves et adultes) naturellement présentes dévorent des pucerons installés dans les aubergines. Ainsi les maladies transmissent par certains insectes sont fortement limitées et on évite l'utilisation de produits chimique tel que les insecticides et fongicides nuisibles à l'environnement et à notre santé.

La diversification des plantes cultivées sur une parcelle réduite ( serre)


Cette technique de culture  permet d'optimiser la place, de limiter l'impact des ravageurs et des maladies cryptogamiques (maladie provoquée par des champignons microscopique).

L'association de plantes cultivés


L' Association de pomme de terre sous paillage naturelle entre les lignes d'ail permet de lutter contre l'enherbement entre les lignes d'ail .Et l'ail limite l'action des doryphore sur les pomme de terre.

Cette méthode permet de repousser ravageurs tel que les doryphores sur les pommes de terre en les associant à une culture de lin. Elle  permet également d'apporter à la plante un fertilisant naturel. Par exemple  les légumineuses (haricot , petit pois) puisent de l'azote dans l'air et les restituent au sol.

Création de bande enherber


Notre volonté est de créer entre les serres des espaces enherbés  fleuris composés d'une multitude d'espèces végétales cultivées ou sauvages. L'objectif est de créer des zones de refuge à auxiliaires et d'améliorer la pollinisations des fruits cultivés.

Le semis d'engrais vert


Sur certaine micro parcelle de terre nous semons de la phacélie  du trèfle. Ces espèces ont la particularité de créer un couvert végétal qui va travailler le sol par leur système racinaire et apporter de la matière organique après broyage.

La rotation des cultures


La rotation des cultures au sein d'une parcelle donnée est indispensable. Car toutes les plantes cultivées non pas les même besoins . En effet elle n'absorbent pas  toutes la même quantité et les mêmes éléments nutritifs présents dans le sol . L'avantage c'est que certaines plantes laissent des reliquats  azotés qui sont bénéfiques à d'autres. De plus, la rotation permet de casser le cycle des maladies cryptogamiques et des ravageurs.

Utilisation de films paillage


Le film paillage  plastique noir quadrillé micro perforé laissant passer l'eau et les échanges gazeux apporte des atours considérables au cours de la culture du légume. En effet cette pratique permet de limiter la propagation des adventices (mauvaise herbe). Ainsi cela permet d'éviter l'emplois des désherbants qui sont nocifs pour l'environnement et l'homme. Toutefois, au cours de la culture le désherbage peut être  complété de manière  manuel ou mécanique. De plus on conserve l'eau présente dans le sol en limitant l'évapotranspiration du sol. Et enfin on favorise le réchauffement du sol.

L'emploi de l'irrigation goutte a goutte


Nous utilisons l'irrigation goutte à goutte au sol pour la culture de la tomate . Cette technique respectueuse de l'environnement permet d'économiser l'eau et de limiter les maladies cryptogamiques.